Cyril Ramaphosa appelle à la fin du conflit dans l’Est de la RD-Congo


image_pdfimage_print

Le conflit dans la région Est de la RDC doit prendre fin et l’Afrique du Sud est prête à contribuer aux efforts visant à ramener la paix dans la région, a déclaré le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. Il s’est ainsi exprimé lundi 8 mai en Namibie, à l’issue du Sommet extraordinaire de la Troïka de la SADC et des pays contributeurs de troupes de la Brigade d’intervention de la MONUSCO. 

Le chef de l’Etat sud-africain note avec préoccupation la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC:« Nous condamnons les activités des groupes armés illégaux et leur demandons, ainsi qu’à leurs commanditaires, de cesser immédiatement leurs activités. La guerre dure depuis trop longtemps et nous sommes fermement convaincus que le peuple de la RDC mérite la paix et le développement ».

Se confiant au journal sud-africain SAnews, Cyril Ramaphosa, annonce que « l’Afrique du Sud est prête à contribuer à l’élaboration d’instruments régionaux efficaces, qui pourraient aider à stabiliser la situation sécuritaire actuelle qui prévaut dans l’est de la RDC ».

Il dit par ailleurs soutenir « la nécessité d’une planification à long terme ancrée dans l’architecture de paix et de sécurité de la SADC ».

Selon la présidence sud-africaine, le conflit dans l’Est de la RDC fait l’objet d’une « attention particulière » non seulement lors du sommet de la SADC, mais aussi de la part de l’Union africaine (UA) et d’autres organismes régionaux.

L’Afrique du Sud est l’un des pays contributeurs de troupes de la Brigade d’intervention de la Force de la MONUSCO, qui avait défait le M23 entre 2012 et 2013.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *