CAN 2023: Qui sont les grands favoris cette 34eme Edition?


image_pdfimage_print

Le 13 janvier prochain, la Coupe d’Afrique débutera du côté d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Deux ans après le dernier sacre du Sénégal dans la compétition, tour d’horizon de ces équipes qui peuvent clairement soulever la Coupe le 11 février.

Le football africain va revivre une fête dans les prochaines semaines avec le début de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 (qui aura lieu en janvier 2024 donc).

Cette édition se déroulera en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 février.

Comme à chaque édition, plusieurs sélections africaines peuvent prétendre au sacre final et ainsi succéder au Sénégal qui a remporté la dernière CAN.

Et ces derniers jours, les pays dévoilent leur liste avec des stars dans quasiment chaque grosse nation du continent.

Cette année, certaines nations tirent clairement leur épingle du jeu.

  • La Côte d’Ivoire chez elle, le Maroc attendu

La première nation à prétendre sérieusement au sacre final n’est autre que la Côte d’Ivoire, pays organisateur.

À domicile, les Éléphants tenteront de regagner ce trophée qui leur échappe depuis l’époque Hervé Renard en 2015.

Depuis la nomination de Jean-Louis Gasset, la sélection nationale alterne le bon et le moins bon.

L’ancien adjoint de Laurent Blanc est sur un bilan de 9 victoires, 3 nuls et 2 défaites.

Mais depuis quelques matches, son équipe monte en puissance avec des vrais bons joueurs de football.

JLG peut miser sur un effectif assez impressionnant avec Haller, Kessie, Sangare ou même Seko Fofana et Nicolas Pépé.

De quoi faire peur à toutes les équipes, encore plus avec le soutien du public maison…

L’autre grand favori sur le papier se nomme bien évidemment le Maroc.

Difficile de ne pas penser aux Lions de l’Atlas pour la victoire finale depuis leur parcours historique au Mondial 2022 au Qatar.

La bande de Walid Regragui est en confiance, dispose d’un effectif XXL avec des joueurs très bons à chaque poste, une nouvelle génération talentueuse qui a gagné la CAN U23 cet été et une certaine expérience des déplacements en Afrique.

Mais il faudra quand même être capable de s’adapter au football africain qui ne réussit jamais au Maroc (une seule victoire à la CAN en 1976) surtout en Afrique noire.

Mais comme pour la CIV, il faudra etre costaud pour sortir le Maroc dans cette CAN.

  • L’Égypte fait peur, le Sénégal toujours présent

Dans la grande liste des nations qui peuvent soulever le trophée le 11 Février prochain, on retrouve également l’Égypte.

Souvent, les Pharaons sont peu cités en tant que favori alors qu’ils détiennent le record du nombre de victoires finales (7 étoiles).

En 2017 et 2021, les coéquipiers de Mohamed Salah, outsiders, avaient échoué en finale. Cette année, l’Égypte fait peur.

Toujours impressionnante dans sa capacité à faire déjouer les adversaires, elle dispose d’un effectif très séduisant avec de la qualité offensivement et défensivement.

Surtout, l’équipe a clairement progressé tactiquement avec l’arrivée de Rui Vitoria qui a apporté une vraie maîtrise tactique.

Son équipe reste d’ailleurs sur de très bons résultats avec une solidité impressionnante.

Difficile d’évoquer la CAN sans parler du tenant du titre, le Sénégal.

Les hommes d’Aliou Cissé ont montré lors de la dernière édition qu’ils étaient difficiles à manœuvrer.

Ces derniers mois, les Lions ont perdu du crédit auprès des observateurs alors que les cadres ont tous filé en Arabie saoudite.

Mais le vivier est tellement impressionnant que l’équipe peut battre absolument tout le monde sur le continent.

Et Aliou Cissé a d’ailleurs tenu à le rappeler en conférence de presse au moment de dévoiler sa liste.

«Par moment, on parle de notre équipe comme si on n’avait rien fait. Donc, je pense que cette équipe du Sénégal mérite un peu plus de considération de votre part par rapport à ce qu’on réalise depuis 6-7 ans. Si nous, avec tout ce qu’on a réalisé, on n’arrive pas en confiance à cette CAN, je ne sais pas quelle équipe africaine va avoir confiance en elle», expliquait-il. Les autres pays sont prévenus.

  • L’Algérie revancharde

Enfin, une dernière sélection tire son épingle du jeu: l’Algérie. Après une année 2022 cauchemardesque avec l’élimination en poules de CAN et en barrages du Mondial 2022, les Fennecs sont de retour.

Sous les ordres de Djamel Belmadi, l’Algérie est revancharde et a surtout un effectif très intéressant capable de faire tomber n’importe qui.

Les cadres sont toujours là et surtout, le sélectionneur algérien a enregistré l’arrivée de nouveaux binationaux comme Ait-Nouri, Gouiri et Aouar.

Les joueurs comme Bentaleb sont à leur meilleur niveau et des jeunes impressionnent comme Amoura.

En bref, le parfait mélange pour réaliser quelque chose de grand.

Car l’Algérie a l’expérience et veut faire oublier l’échec de 2022.

Vainqueurs en 2019 avec ce statut d’outsider presque favori, les Fennecs ont de quoi faire peur.

Une équipe que personne ne souhaite vraiment rencontrer..


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *